Philippe Duron

La Gauche en actions

Renouveau des trains Intercités : où en est-on ?

A l’occasion des questions au gouvernement de ce jour, j’ai interpelé Alain Vidalies, secrétaire d’État chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, sur le bilan de sa feuille de route sur les trains d’équilibre du territoire (TET), dits trains « Intercités ».
 
Retrouvez mon intervention ci-dessous :
 
« Monsieur le Président,
Mes chers collègues,
Ma question s’adresse à Monsieur le Secrétaire d’Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche,
Monsieur le Ministre,
 
Pendant cette législature, le gouvernement a mené une politique active en matière de transports et de mobilité. Il a engagé la réforme ferroviaire, mis l’accent sur les transports du quotidien, vous avez-vous-même, dès votre prise de fonction, fait de la sécurité votre priorité. Enfin, et c’est le sujet sur lequel je souhaite vous interroger aujourd’hui, vous avez ouvert le difficile chantier des Trains d’équilibre du territoire.
 
Les TET sont, depuis leur création, le parent pauvre de l’offre ferroviaire, coincés entre deux marqueurs d’excellence que sont les TGV et les TER depuis leur reprise en main par les régions en 2002.
 
L’offre TET est aujourd’hui très hétérogène : elle regroupe tout à la fois des trains de grandes lignes et de grande couronne parisienne, des lignes transversales ou interrégionales mais aussi des trains de nuit.
 
Essentiels à la desserte de nombreux territoires, ces trains apportent pourtant un service qui ne cesse de se dégrader, du fait notamment de l’ancienneté du matériel ; les vaillantes voitures Corail approchent en effet des quarante ans et les wagons-lits ont depuis un certain temps laissé la place à des couchettes fatiguées. Leur déficit d’exploitation quant à lui se creuse à un rythme préoccupant et atteignait 400 millions d’euros en 2015.
 
Conscient que ce service ne répondait plus aux attentes légitimes des voyageurs, vous avez, en juillet 2015, présenté au nom du gouvernement une feuille de route qui reprenait plusieurs recommandations de la commission « TET d’avenir ». Vous avez engagé des négociations avec les régions pour mettre en cohérence les offres ferroviaires redondantes et améliorer l’attractivité des différentes lignes.
 
Après des mois de concertation, les annonces de ces dernières semaines laissent penser que des restructurations importantes se préparent.
  
Pouvez-vous, Monsieur le Ministre, éclairer la représentation nationale sur ces décisions et nous dresser le bilan de cette réforme attendue par les milliers d’usagers qui prennent chaque jour ces trains nécessaires à l’activité de nos régions. »
 
Dans sa réponse, le ministre a notamment indiqué que de nombreuses conventions entre l’Etat et les Régions avaient été signées pour simplifier l’offre de services aujourd’hui peu claire entre TET et TER (trains régionaux) et permettre aux régions de se doter des moyens de reprendre en main la gestion de ces lignes sur leurs territoires. Il a aussi signalé l’engagement sans précédent de l’Etat pour renouveler les trains de toutes ces lignes, les matériels actuels d’une moyenne d’âge de plus de 35 ans étant une cause majeure de désaffection des voyageurs. Au total, 3,5 milliards d’euros seront investis dans ces trains, au bénéfice aussi de la filière industrielle française, afin d’offrir un haut niveau de confort aux voyageurs et de redonner un réel nouveau souffle à ces trains.
 

Catégorie : Uncategorized

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs requis marqués avec *

*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *