Votre chat est-il malade ? Les signes qui doivent vous alerter

La discrétion est un trait de caractère naturel chez le chat, surtout quand il s’agit de cacher des symptômes. De par ce fait, il n’est pas toujours facile de déceler d’éventuelles maladies chez ce petit félin. Néanmoins, être attentif à certains signes peut donner de bonnes pistes.

L’aspect

Dans bien des cas, comme pour les problèmes de foie ou de digestion, le changement de certains aspects chez le chat est flagrant. Le félin peut présenter un pelage moins brillant ou emmêlé. La perte de poils est aussi un signe qui doit alerter. En outre, pour déceler une maladie, l’on peut se concentrer sur d’autres parties du corps comme les yeux. Un chat en bonne santé ne présentera jamais des yeux larmoyants ou avec de muqueuses gonflées. Moins évidentes, mais tout aussi importantes, des anomalies sur la peau peuvent être des indicateurs de maladie. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de vérifier régulièrement si l’animal a des plaies, des rougeurs ou encore des excroissances.

Le comportement

Un changement de comportement, même subtil, de la part du chat doit alerter. Il faut prêter une attention particulière aux animaux qui deviennent distants envers leur propriétaire ou léthargique. L’agitation, l’agressivité et l’irritabilité sont aussi des signes d’un mal-être.

Les habitudes

Certes, chaque chat a ses envies et sa personnalité, mais il serait plus prudent de consulter un vétérinaire en cas de changement d’habitude. En effet, il arrive que le chat ne touche pas à sa gamelle dans le cas où il considère la nourriture comme étant impropre à sa consommation. Toutefois, au bout de quelques tentatives, celui-ci finit par se résigner. Un refus de nourriture, même de son repas habituel, persistant au-delà de 24 h devrait par contre inquiéter. Il peut s’agir d’un symptôme de dysfonctionnement digestif. C’est d’autant plus vrai si le refus s’accompagne de vomissement. Dans cette circonstance, on peut envisager une intoxication.

Les propriétaires n’y pensent pas toujours, pourtant, il est plus qu’important de vérifier que le chat garde ses habitudes quand ce dernier utilise sa litière. Un refus d’utiliser la litière peut être signe d’une maladie. En effet, l’animal aura tendance à faire ses besoins à côté ou ailleurs dans la maison. Des miaulements intensifs devant la litière doivent, par ailleurs, alerter.

Les autres symptômes

Les selles peuvent être de bons indicateurs de la santé d’un chat. De par ce fait, il est important de les vérifier. Il en va de même pour l’urine. Toute odeur ou texture anormale peut être considérée comme étant le symptôme d’une pathologie.

En cas de doute concernant les habitudes, les comportements ou l’allure du chat, il est conseillé de prendre sa température. À titre indicatif, la température rectale normale d’un chat adulte est comprise entre 38 et 39 °C. Si le résultat obtenu n’entre pas dans cet intervalle, il est plus que nécessaire de consulter un vétérinaire. (A noter que des services en ligne comme Illicoveto permettent de se rassurer sans avoir à se déplacer). En dessous de 38 °C, le chat tombe dans un état critique d’hypothermie. Si le mercure indique plus de 39 °C, l’animal en question est fiévreux.

Laisser un commentaire