L’histoire des horloges-coucou

On dit que l’artisanat de l’horlogerie a commencé en Forêt-Noire, en Allemagne. L’abondance du temps et des bois a donné naissance à l’idée de créer des horloges, qui a été suivie par une horloge importée d’une région voisine.

Genèse de l’horloge-coucou

Les premières horloges produites dans cette région étaient plutôt primitives, mais elles constituent une excellente alternative aux sabliers à cadran solaire qui étaient habituellement utilisés à cette époque. Les roues dentées en bois étaient les premières pièces et les poids sont normalement faits de pierres. Le pendule a été créé à partir du bois appelé Waag qui fait des allers-retours sur le dessus du cadran pour maintenir le coucou dans le temps.

En temps voulu, les habitants de la Forêt-Noire sont devenus des artisans dans leurs propres domaines. Certains se sont spécialisés dans la sculpture sur bois, d’autres dans l’horlogerie. D’autres encore sont devenus des peintres d’horloges, tandis que certains fabriquent les roues dentées et les chaînes.

Et c’est de cette paisible campagne de la ville de Schönwald, en Forêt-Noire, que sont nés les coucous. Plus tard, les coucous ont gagné en popularité dans le monde entier en raison de leur caractère unique. Ce qui était à l’origine une horloge néerlandaise a été réinventé pour capter le son de la nature, l’appel du coucou. Franz Ketterer a décrit le système d’une horloge qui imite les sifflements et les tourbillons des coucous. Les améliorations apportées à la conception originale des coucous ont permis de créer l’ensemble familier d’un chalet ou d’une cabane à oiseaux.

Une production industrialisée

Depuis 1738, la production des coucous est toujours centralisée dans la région de la Forêt-Noire en Allemagne, plus précisément à Neustadt et à Triberg. Cependant, on pense souvent que les coucous sont originaires de Suisse.

Cette confusion est peut-être due au fait qu’il existe d’autres versions de coucous provenant de régions voisines, qui existaient déjà depuis longtemps avant la fabrication des coucous. Un bon exemple est l’horloge à coq.

Aujourd’hui, les coucous sont vendus partout dans le monde, dans les horlogeries ou sur internet avec des sites comme https://www.horlogecoucou.com/.

Un coucou est généralement doté d’un pendule intégré. Conçus après la sonnerie d’un gong, les coucous sont caractérisés par des sifflements et des va-et-vient qui sont imités après les appels des coucous. Les coucous ordinaires sont souvent conçus de manière conventionnelle, avec des oiseaux qui sortent des ouvertures et des motifs rustiques partout, avec des motifs naturels occasionnels comme des animaux et des feuilles. Les coucous sont accrochés aux murs et sont souvent enfermés dans des boîtes en bois.

Lorsque l’horloge sonne, l’oiseau qui est caché dans le coucou apparaît par la trappe et disparaît immédiatement après la sonnerie.

Les coucous typiques ont des oiseaux qui bougent à chaque fois que l’horloge sonne. Cela se fait par un bras qui est soulevé de derrière la sculpture. La plupart des coucous sont programmés pour jouer des airs musicaux à partir d’une boîte à musique avant que l’heure ne sonne. Ce type de coucous possède d’autres automates qui créent les mélodies musicales. La plupart des horloges sont actionnées par le poids, elles sont rarement fabriquées avec des ressorts.

Avec la modernité vient le changement dans les coucous. On avait créé des horloges qui imitaient les sifflements des coucous, mais seulement électroniquement. Il s’agit surtout de faux quartz qui fonctionnent sur batterie.

Grâce à la renommée des horloges, beaucoup d’entre elles ont fait leur entrée dans les foyers du monde entier. Beaucoup sont encore fabriquées d’après les coucous traditionnels, mais beaucoup ont été créées avec une touche de modernité. Une exposition de ces horloges est une véritable marque de l’Allemagne.

Laisser un commentaire