Comment devenir élu du comité social et economique (nouveau comité d’entreprise) ?

Mis en place depuis le 1er janvier 2018 suite à la réforme par ordonnance du 22 septembre 2017, le comité social et économique (CSE) remplace le comité d’entreprise. Il regroupe désormais les délégués du personnel (DP), le comité d’entreprise (CE) et le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). Tout comme pour son prédécesseur, les membres de cette instance prennent leur siège à l’issue d’un scrutin de liste avec représentation proportionnelle à la plus forte moyenne. Pour être élu, il est donc essentiel de mettre toutes les chances de son côté.

Les conditions à remplir pour être éligible

Les conditions pour être éligible au CSE varient selon le statut d’un salarié. Quoi qu’il en soit, elles doivent être respectées scrupuleusement pour avoir la chance de devenir membres au CSE.

Salarié en général

Globalement, pour un salarié, les conditions pour être élu du CSE sont sommaires. Il faut :

  • Être âgé d’au moins 18 ans
  • Être salarié au sein de l’entreprise en question depuis au moins 1 an
  • Ne pas avoir de lien de parenté avec l’employeur
  • Ne pas être conjoint, partenaire de PACS ou concubin de l’employeur

Salarié intérimaire

Les conditions deviennent plus spécifiques pour un salarié intérimaire. En effet, lors de l’élaboration des listes électorales, ce dernier doit avoir un contrat de mission en cours. Contrairement à un salarié classique, une ancienneté de 1 an n’est pas requise. À la place, le salarié intérimaire doit justifier d’une période d’ancienneté de 6 mois en totalisant les périodes pendant lesquelles il a été lié à l’entreprise en question.

Salariés en portage salarial

Les conditions des salariés en portage salarial différent également de ceux des salariés classiques. À titre de rappel, le consultant en portage salarial est un travailleur indépendant exerçant son activité par le biais d’un contrat signé avec une société de portage. Ce dernier verse un salaire mensuel à ce professionnel. Elle lui offre également une protection sociale. Pour en revenir au sujet, un salarié en portage salarial peut être élu au sein du CSE en respectant les mêmes conditions qu’un salarié intérimaire.

Les qualités d’un élu CSE

Outre les conditions à respecter, il est nécessaire d’avoir certaines qualités pour devenir élu du CSE. En tant qu’instance représentative du personnel, le CSE doit être composé de membres à l’écoute des besoins des employés. Ceux-ci doivent aussi être pleinement conscients des responsabilités qui pèsent sur leur épaule. Mis à part cela, il est nécessaire d’avoir une bonne connaissance du Code du Travail et des législations en vigueur.

Suivre des formations

Être un bon membre du CSE n’est pas facile et ne s’apprend pas du jour au lendemain. C’est pourquoi de nombreuses formations en rapport avec ce sujet sont proposées. Il serait intéressant de les suivre dans le but de maîtriser les rudiments du métier. Les informations sur le web et les livres sont bien souvent incomplètes sans l’assistance d’un professionnel dans le domaine. En outre, il ne faut pas attendre les derniers moments pour se former. S’imprégner des techniques et des attitudes à adopter est essentiel pour réussir dans ce poste.

Il existe divers organismes de formations. Il est recommandé de veiller à ce que celui-ci soit certifié comme par exemple pour éviter les mauvaises surprises.

Laisser un commentaire